* selon la circulaire parue au Bulletin Officiel, qui définit leurs missions, leur recrutement et leur formation.


Les APS intégrés à une équipe pluridisciplinaire de prévention

La circulaire précise que « les APS s’intègrent dans l’action d’une équipe pluridisciplinaire de prévention rassemblant les compétences de différents personnels (conseillers principaux d’éducation, personnels sociaux et de santé, conseillers d’orientation-psychologues, etc.) et participent, à ce titre, à l’amélioration du climat scolaire ». Leur action ne se substitue pas à la mission de surveillance dévolue aux assistants d’éducation.

Les missions de ce nouveau métier

Les APS jouent un rôle d’interface avec les élèves et les équipes éducatives :

  • ils mènent auprès des élèves des actions de prévention et d’éducation ;
  • ils informent les personnels sur les facteurs de risques à l’intérieur et hors de l’établissement. Ils les sensibilisent aux problématiques de violence auxquelles les élèves peuvent être confrontés.

Les APS participent également aux instances de l’établissement (travaux du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté et de la commission éducative). Sous l’autorité du chef d’établissement, ils sont les relais auprès des équipes mobiles de sécurité (EMS). Ils ont également pour mission de « favoriser les actions de partenariat » dans la prévention (services sociaux, associations, collectivités territoriales, etc.) et la sécurité (avec la police, la gendarmerie, les correspondants sécurité-école, etc.).

 

La Fédération des Autonomes de Solidarité, un formateur reconnu

Avant leur prise de fonction, les APS ont reçu une formation de 8 semaines comprenant un stage avec un partenaire de la justice ou de la protection de l’enfance. A la demande du ministère de l’Education nationale, les ASL sont associées à cette formation et se sont mobilisées dans la majorité des rectorats. Les avocats-conseils ont ainsi dispensé des formations de 3 à 15 heures sur des thématiques choisies avec les rectorats. Ces formations ont porté sur le cadre juridique de l’école, la juridiction des mineurs, le conseil de discipline, le règlement intérieur, ou encore le cyber-harcèlement

La formation des APS s’inscrit dans l’expérience des ASL dans la formation et l’information des personnels pour diminuer les dysfonctionnements relationnels dans les établissements scolairesUne convention signée le 21 novembre 2012 avec le ministère de l’Education nationale reconnaît cette expertise des ASL et renforce le partenariat entre la Fédération des Autonomes de Solidarité (FAS) et le ministère, initié en 2002. Lors de cette signature, Vincent Peillon a déclaré que « les ASL bénéficient d’une expérience séculaire et d’une légitimé incontestable, mais aussi de leur réseau d’avocats-conseils et de militants. C’est pour cela que nous avons voulu vous impliquer dans la formation des APS ». Le ministre de l’Education nationale a par ailleurs annoncé qu’il souhaitait associer la FAS à la remise à plat de la formation initiale et continue des personnels de l’éducation qui sera lancée en 2013.