Deux textes réglementaires régissent les relations entre les représentants de l’Education nationale et la presse. Ces circulaires, rédigées dans les années 70, prônent « l’entente cordiale » envers les journalistes. Cependant, si elles encouragent les rectorats et les chefs d’établissement à faciliter l’entrée des journalistes dans les établissements, elles rappellent que cela ne peut se faire qu’avec l’accord des autorités hiérarchiques. Un journaliste ne peut par conséquent se présenter dans un établissement pour faire un reportage ou une interview sans avoir préalablement demandé une autorisation. Si le journaliste a sélectionné un établissement précis, il doit obtenir l’accord du chef d’établissement et une autorisation auprès du service communication du rectorat concerné. S’il n’a ciblé aucun établissement particulier, il ferra sa demande au rectorat qui choisira un établissement avec l’approbation du chef d’établissement. En outre, le chef d’établissement, ou le directeur d’école, vérifiera qu’une autorisation de prise de vue a été accordée par les personnes filmées ou photographiées (autorisation par les parents pour les enfants mineurs). Bien souvent, le journaliste fournit un formulaire type à distribuer aux intéressés.