Les ASL soutiennent le film «Ensemble, c’est possible»

Mise en ligne le 01 dec. 2016 | Mise à jour le 02 dec. 2016

Produit par Solidarité laïque, ce moyen-métrage raconte le quotidien d’enfants du Liban et du Mali, accueillis dans des centres éducatifs qui les aident à surmonter le handicap, la pauvreté et les discriminations grâce à l’éducation.

 

 

Des parcours de vie transformés grâce à l'éducation

Ce moyen-métrage débute par un constat : dans le monde 263 000 enfants et jeunes ne sont pas scolarisés, dont une majorité de filles. C’est dans deux centres éducatifs soutenus par l'association Solidarité Laïque, l’un à Bamako et l’autre à Saïda, au sud du Liban, que le réalisateur Safy Nebbou s’est rendu pour préparer ce film. Soutenu par des techniciens, artistes et bénévoles, puis par des structures de production, « Ensemble, c’est possible » met en scène des femmes et des hommes qui se dressent pour lutter contre les discriminations et garantir à tous les enfants un accès à l’éducation. Ibrahim Maalouf, trompettiste et pianiste franco-libanais, signe la musique de ce moyen-métrage incontournable. 

 

Éduqué(e)s aujourd'hui, plus libres demain 

« Les principes de laïcité et de solidarité coulent de source pour moi », confie Safy Nebbou. C’est à partir de ces principes qu’il travaille à changer le regard de la société sur des enfants marginalisés en raison de leur handicap ou de leur statut social. Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et améliore l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité en France et dans plus de 20 pays. La FAS partage ces valeurs et a décidé de soutenir la réalisation du film pour continuer à promouvoir la tolérance et le vivre-ensemble

Vous pouvez laisser un commentaire sur cet article :

ASL en vidéo