Protéger les personnels de l’éducation

La FAS et les ASL constituent un ensemble associatif présent dans tous les départements. Il est animé par des personnels de l’éducation qui ont choisi de s’impliquer auprès de collègues confrontés à des difficultés. Depuis 2008, la FAS propose en partenariat avec la MAIF l’Offre Métiers de l’Éducation, accompagnement et protection des enseignants et non-enseignants. Cette offre a déjà été choisie par 480 000 personnels, soit un sur deux.

Analyser le climat scolaire pour contribuer à son apaisement

Depuis 2009, les ASL publient un baromètre du climat scolaire et des relations dans les établissements à partir des situations traitées chaque année. Il dresse un état des lieux des risques du métier et suit leur évolution. Ces données permettent aux ASL de renforcer la qualité de leur accompagnement au plus près du terrain.

Former les personnels de l’éducation

Pour les ASL, la prévention est la première des protections. Elles conçoivent des modules de formation sur le droit encadrant les métiers de l’éducation. Ces formations s’inscrivent dans le cadre d’une convention signée en 2012 avec le ministère de l’Éducation nationale, déclinée localement dans plus de 20 académies. Ces modules de formation destinés à tous les personnels de l’éducation s’appuient sur l’expertise des ASL et de leurs 150 avocats-conseil et sont réalisés en partenariat avec la MAIF.

Nouer des partenariats pour porter les valeurs de la République


Dès leur création, les ASL ont placé au cœur de leur mission la défense de l’école de la République à travers la protection de ses personnels. Elles ont ainsi noué des partenariats avec les grandes organisations syndicales, des mutuelles et associations de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire). La FAS est notamment membre de L’ESPER (L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République), qui rassemble près de 50 organisations.

Avec leurs partenaires, la FAS et les ASL contribuent chaque jour à l’amélioration du climat scolaire. Elles participent activement à ce que l’école construise un projet commun à tous qui garantisse une vie sociale qui rassemble, et prépare ainsi une société apaisée.