Non. C’est au directeur d’école de veiller à la bonne organisation générale du service de surveillance défini au conseil des maîtres et d’organiser le roulement de surveillance des récréations par les maîtres. Les maîtres doivent être répartis de façon à pouvoir couvrir du regard le maximum d’espace.

Référence

Circ. n° 97-178 du 18.09.97 : Surveillance et sécurité des élèves dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.