« Il faut absolument prendre ces mesures de sécurité », explique Hervé Christophe. Milieu rural ou pas, ce phénomène touche tous les établissements de France, et l’anticipation du risque est l’un des enjeux principaux. Exercices attentat-intrusion, affichage des consignes ou encore interdiction pour les parents de se garer devant l’école : « ces mesures permettent avant tout de minimiser les risques ».

Le directeur explique que la sécurité passe également par le dialogue avec ses élèves : « nous expliquons davantage pourquoi nous faisons cela, en particulier pour les intrusions. C’est un phénomène absolument nouveau, auquel aucun établissement n’est à l’abri ! ». Mettre en garde les enfants sans pour autant créer de peur ou de paranoïa, c’est tout l’enjeu de cette démarche de sensibilisation, conclut Hervé Christophe.