Vers une nouvelle enquête de climat scolaire et de victimation

Cette nouvelle enquête, lancée 10 ans après, sera élargie à l’ensemble des personnels d’éducation adhérents de L’ASL (près de 500 000) des premier et second degrés. Elle sera une occasion unique de mesurer les transformations vécues par les personnels et l’évolution de leur perception en 10 ans.

Pour ce faire, l’enquête de 2013 constituera le fondement à partir duquel sera élaborée la nouvelle enquête qui aura cours en 2022-2023. Un certain nombre de questions seront renouvelées pour mesurer les évolutions en 10 ans sur les thèmes incontournables (nature et forme de victimations, évolutions du rapport à la hiérarchie et à l’administration, relation éducative, rapport aux parents, nature et expériences au sein des équipes, etc.).

De nouveaux éléments de recherche seront également introduits sur des préoccupations qui ressortent depuis quelques années tant sur le terrain qu’au niveau de la recherche  afin de vérifier l’intensité ressentie par les personnels sur des thèmes comme la dégradation des relations entre adultes et avec la hiérarchie, la question de la formation initiale et continue ou encore la question des difficultés éprouvées sur la confrontation aux discours de vérités alternatifs au sein de la classe (complotisme, faits religieux….).
Il s’agira de donner la parole aux personnels et de considérer la perception de ces acteurs sur les faits vécus sur le terrain.

L’envoi des questionnaires et le recueil des réponses se feront au printemps et à l’automne pour une première restitution des résultats au premier semestre 2023 en parallèle de la publication du baromètre du climat scolaire de L’ASL.

 

Une étude permettant de compléter le baromètre annuel de L’ASL sur le climat scolaire

Chaque année, depuis plus de dix ans, L’Autonome de Solidarité Laïque publie son analyse du climat scolaire à partir des conflits rencontrés par ses adhérents. À travers l’analyse des situations et dossiers que les militants et collaborateurs des délégations départementales de L’ASL traitent au quotidien pour accompagner les adhérents, L’ASL transmet, avec son baromètre, une vision du terrain et rend compte de l’évolution du climat scolaire dans les établissements.

Dès lors, L’ASL introduira, pour construire le nouveau questionnaire de l’étude guidée par Benjamin Moignard, des questions relatives aux préoccupations qu’elle a identifiées au regard des dossiers pour lesquels elle est saisie. Cela permettra, d’une part, de compléter l’observation chiffrée du baromètre afin d’avoir une vision plus précise des réalités du terrain ; et, d’autre part, de renforcer son expertise sur l’accompagnement par l’identification des préoccupations des personnels de l’Éducation nationale.

« Depuis plus d’un siècle, L’Autonome de Solidarité Laïque agit pour accompagner et protéger les personnels d’éducation et prévenir les risques de leur métier. Par l’analyse continue du climat scolaire et son évolution dans le temps, notre association renforce la qualité de son accompagnement pour répondre au plus près aux besoins du terrain. C’est aussi un outil qui nous permet légitimement d’alerter les pouvoirs publics des hausses ou des nouvelles situations à risques auxquelles sont confrontés les personnels. Dans la continuité de ces missions, les résultats de cette vaste étude que nous sommes les seuls à pouvoir réaliser de par le nombre de nos adhérents (près de la moitié des personnels d’éducation) permettront de proposer des évolutions dans les politiques publiques de l’Éducation nationale, concourant à mieux protéger les personnels dans leur ensemble, mais également à faire évoluer les services/outils proposés par L’ASL à nos adhérents ». 

Vincent Bouba, Président de L’Autonome de Solidarité Laïque

À propos de la CASDEN Banque Populaire
Banque coopérative de la Fonction publique, la CASDEN fait partie du Groupe BPCE, deuxième groupe bancaire en France. À fin 2021, la CASDEN compte 585 collaborateurs, 230 délégués CASDEN, 8 800 correspondants dans les établissements de la Fonction publique, et plus de 2,1 millions de sociétaires.