Autonome de Solidarité Laïque des Hautes-Pyrénées

Edito

Dés les premières heures de l'école de la République, les militants des Autonomes de Solidarité étaient déjà proches des personnels pour les aider et le soutienir face aux difficultés de leur métier.

Ajourd'hui encore, certes sous d'autres formes, ils sont toujours présents.

Avec la MAIF, depuis 9 ans déjà, les Autonomes de Solidarité Laïques apportent auc personnels d'éducation une couverture efficace des risques professionnels gpace à L'OFFRE METIERS DE L'EDUCATION (OME).

L'OME c'est le cumul de deux forces exceptionnelles (assocaitive et assurantiel) au service des adhérents.

L'OME c'est une organisation territoriale, un maillage sans faille dans tous les départements de France.

L'OME ce sont des militants eux-mêmes professionnels d'éducation.

L'OME ce sont aussi des collaborateurs techniques complètement disponibles, des Avocats - conseil et des gestionnaires qui développent leurs compétences pour un suiviv toujours personnalisé et de proximité des situations les plus difficiles.

Les Autonomes de Solidarité Laïques et l'Offre qu'elles proposent avec la MAIF sont plébiscités par près d'un demi - million de peronnels d'éducation en France.

Les Autonomes de Solidarité Laïques sont aussi reconnues et partenaires des grandes organisations syndicales de l'éducation, des plus grandes Mutuelles et associations et ont conclu des accords avec les Ministères de l'Education nationale et de la Justice.

Notre objectif est de permettre à chacun de pratiquer sereinement son métier, dans une école apaisée. En agissant auprès des personnels, nous agissons pour la qualité de l'école, creuset de la société de demain.

Il nous a été possible de faire inclure dans la loi "Deontologie, droits et obligations des fonctionnaires" votée en avril dernier, un alinéa qui permettra à des focntionnaires, injustement accusés de faits qu'ils n'ont pas commis, d'être officiellement réinstallés par leur hiérarchie, sur le poste dont ils avaient été suspendus.

Sans doute peu médiatique, cette disposition est nécessaire car elle engage le focntionnaire dans un démarche réparatrice aprés des mois, parfois des années de souffrance.

Le Président

Jean - Pierre CAZAUX

ASL en vidéo