« On m’accusait d’avoir utilisé une expression raciste envers une élève. J’ai d’abord fait appel à un avocat personnel, ce qui revenait à faire les démarches par moi-même. C’était difficile dans l’état où j’étais », explique Eulalie. Elle a donc contacté l’ASL : « j’ai bénéficié d’un vrai suivi et j’ai été totalement prise en charge par l’Autonome de Solidarité Laïque ». « Il faut être attentif à certaines expressions anciennes de notre langue qui ne sont plus d’actualité », rappelle Me Ricchi. « Le racisme est une réalité, mais parfois, un fonctionnaire peut être victime de dénonciation calomnieuse  », prévient-il.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’Offre Métiers de l’Education