L'Offre Métiers de l'Éducation, une protection unique

Mise en ligne le 30 juil. 2015 | Mise à jour le 31 aout 2016

L’Offre Métiers de l’Éducation soutient, défend et protège tous les personnels de l'éducation (enseignants et non-enseignants). Pourquoi la choisir ?

L’Offre Métiers de l’Éducation, protection partagée entre l'ASL et la MAIF

« L’Offre Métiers de l’Éducation réunit le savoir-faire des Autonomes de Solidarité Laïques (ASL) et de la MAIF », explique Roger Crucq, Président de la Fédération des Autonomes de Solidarité (FAS). « Les militants et collaborateurs de nos deux organisations exercent eux aussi des métiers de l'éducation. Guidés par la valeur de solidarité, ils vous accompagnent face aux difficultés ». À travers le partenariat entre l'ASL et la MAIF, l’Offre Métiers de l’Éducation comporte un volet associatif et un volet assurantiel

Pour tous les personnels de l'éducation, l’Offre Métiers de l’Éducation englobe : 

  • la défense des droits et responsabilités ;
  • la protection des dommages corporels ;
  • un soutien moral.

En savoir plus sur l'Offre Métiers de l’Éducation

L’Offre Métiers de l’Éducation, première assurance des personnels de l’éducation

La force de l’Offre Métiers de l’Éducation repose sur un réseau de proximité :

  • une ASL et une délégation MAIF dans chaque département ;
  • 50 000 correspondants d’établissement ;
  • 150 avocats-conseil. 

« Un demi-million d'adhérents, soit un personnel de l'éducation sur deux, font confiance à cette protection unique », souligne Roger Crucq.

Une expertise reconnue par les ministères de l’Éducation nationale et de la Justice
La FAS est un acteur reconnu par le Ministère de l'Éducation nationale pour la prévention des risques et la formation des personnels de l’éducation à travers une convention signée en 2012. En 2015, une nouvelle étape a été franchie avec la signature d’une convention avec le Ministère de la Justice pour favoriser le travail commun entre les ASL et le ministère. « Dans sa mission de protection des personnels de l’éducation, la FAS agit auprès des pouvoirs publics pour renforcer la protection de tous les fonctionnaires lorsqu’ils sont victimes d’agression », détaille Roger Crucq. Elle a notamment porté un amendement intégré à la loi « Déontologie, Droits et Obligations des fonctionnaires » parue en avril dernier, après plusieurs mois de travail avec le Ministère de la Fonction publique, mais aussi avec des députés et sénateurs (en savoir plus). 

Vous pouvez laisser un commentaire sur cet article :

ASL en vidéo