Des équipements et formations spécifiques

Jacques-Olivier Martin, professeur de français, revient sur l’objectif du collège connecté : « tous les enseignants utilisent le numérique durant l’année scolaire et chaque élève a au moins deux heures d’utilisation du numérique chaque jour ». « Le rectorat met à disposition des enseignants deux formateurs, un à hauteur de 6 heures par semaine et l’autre pour 2 heures par semaine », complète-t-il.

 

Un outil au service de la pédagogie

Florence Le Coq, professeur d’allemand, « l’outil numérique n’est qu’un outil au service de la pédagogie. Il nous demande une certaine réflexion pour travailler différemment avec les élèves et favorise la collaboration ». Caroline Clarebout, enseignante en SEGPA souligne les bénéfices de ces outils : une plus grande différenciation en offrant la possibilité de créer des groupes de besoin. « Les élèves peuvent avoir un retour en temps réel de leurs résultats », explique-t-elle. Les risques existent, soulignent les enseignants, mais un usage encadré permet de bénéficier de ces outils, au service de l’enseignement.