Depuis la loi du 11 février 2005, la scolarisation des élèves handicapés dans le milieu scolaire ordinaire est un principe de droit. Ce principe a encore été renforcé dans la loi Une École de la confiance de 2019. Pour aboutir à cet objectif, l’engagement et la coordination des différents acteurs de l’école, qu’ils soient enseignants, autres personnels d’éducation, ou personnels accompagnants assurant les missions d’aide aux élèves en situation de handicap (AESH / AVS) est primordiale. Cette relation étroite et concertée nécessite des ajustements au quotidien pour fonctionner au mieux, et répondre aux besoins éducatifs de tous les élèves malgré les singularités de chacun. Dès lors, chacun peut se demander comment créer et améliorer les conditions d’une collaboration réussie.

Comment s’organisent les relations entre les différents acteurs de l’école inclusive ? Quel est le cadre règlementaire pour assurer au mieux les missions de chacun ? Quel est le cadre et les limites dans les prérogatives de chaque acteur ? Quelles sont les précautions à prendre pour garantir une relation de travail sereine et apaisée ? En cas de conflit, quelles sont les solutions envisageables ?

Posez-nous toutes vos questions !